Un entrepreneur doit-il apprendre la comptabilité ?

Entrepreneuriat et comptabilitéJusqu’à présent, je répondais non. Et juste là, en ce moment, je suis en train de changer d’avis.

Un entrepreneur qui est tout seul et qui démarre aurait tout intérêt à faire l’effort de tenir tout ou partie de sa comptabilité.

Le job d’un chef d’entreprise, c’est de développer son business, non ? Pas de faire de la comptabilité. D’ailleurs, les experts-comptables savent très bien faire et souvent pour un prix raisonnable. Mais apprendre la comptabilité, c’est peut-être le meilleur moyen de se forcer à aller vers l’intelligence financière.

Vous n’aimez pas les chiffres ? Vraiment, vraiment pas ? Imaginez-vous un chef étoilé n’aimant pas faire la cuisine ? Non. Eh bien, un chef d’entreprise qui n’a aucune intelligence financière, aucune intelligence marketing ou commerciale, ce n’est pas plus logique.

Entendons-nous, il ne s’agit pas de vous transformer en expert-comptable ou en directeur financier, mais d’acquérir les bases en finance qui vous éviteront des erreurs aux conséquences potentiellement dramatiques sur le développement de votre entreprise.

Les avantages à tenir sa propre comptabilité

Le premier avantage, c’est de vous forcer à acquérir de l’intelligence financière. Mais il y en a d’autres :
• Vous verrez passer toutes vos dépenses ;
• Vous pourrez suivre votre trésorerie au jour le jour ;
• Vous aurez l’information mensuelle sur vos résultats financiers ;
• Vous économiserez le montant consacré à l’externalisation de votre comptabilité (expert-comptable) ;
• Vous pourrez comparer tout de suite votre situation réelle par rapport à vos prévisions ;
• Vous comprendrez mieux des mécanismes tels que la TVA, le compte de résultat, le bilan ;
• Vous serez capable de discuter avec votre expert-comptable (au lieu d’écouter son discours quasi incompréhensible pour vous).
Une foule d’avantages. Mais il y a forcément des inconvénients, sinon tout le monde le ferait.

Les inconvénients à tenir sa propre comptabilité

Les inconvénients sont moins nombreux mais handicapants.
• Il faut apprendre la comptabilité, la TVA et peut-être d’autres choses encore comme la comptabilisation des salaires ou les états de rapprochement bancaires.
• Il faut apprendre à utiliser un logiciel de comptabilité.
Et tout ça prend du temps, et justement, du temps, vous n’en avez pas tant que ça et même moins.
Sans compter le temps qu’il faudra pour effectuer les opérations courantes de comptabilité. Ah non, ça, ça ne changera pas (enfin pas tant que ça).

Ce qui ne change pas

Les opérations courantes

Que vous fassiez votre comptabilité vous-même ou que vous la fassiez faire par un expert-comptable, vous devez de fait consacrer du temps à l’administratif.

Et votre déclaration de TVA est mensuelle. Ah non ? Elle est trimestrielle? Mauvaise idée : vous faites le point tous les trois mois (ce qui vous prend du temps) et qu’avez-vous en retour comme information ? Rien !
Ou dans le meilleur des cas, un tableau que vous ne regardez pas parce que vous n’y comprenez rien. Si vous vous reconnaissez dans cette description, continuez à lire.

Vous avez toujours besoin d’un expert-comptable

Avec ses 7 années d’études et ses nombreuses années d’expérience, il en saura toujours plus que vous. Et vous n’allez pas vous lancer dans le montage de votre liasse fiscale, non plus.

Ce qu’il vous faut, c’est acquérir suffisamment de connaissances pour ne pas être surpris par le résultat que votre expert-comptable va vous communiquer.

Si vous n’avez aucune idée de votre résultat avant que votre expert-comptable n’ait terminé la liasse fiscale, vous avez deux solutions :
Abandonner l’idée d’être chef d’entreprise (à moins que ce ne soit l’idée d’être chef d’entreprise qui vous abandonne).
• Vous mettre très sérieusement à acquérir les bases de la comptabilité et de la finance !

my finance