Que dissimule le DSO ? Méthodes de calcul et ce qui influence le résultat.

Jours clients

Calculez votre DSO – © Scanrail – Fotolia.com

Le DSO (Days Sales Outstanding) ou DPM (délai moyen de paiement en français) permet de calculer le nombre de jours nécessaire pour transformer une vente en trésorerie.

Il est le pire indicateur qui soit : de multiples évènements influent sur son résultat et sont invisibles.

Conséquence : l’analyse du DSO se borne souvent à « il est trop élevé » ou « il a baissé depuis le mois dernier ». Faute de compréhension des facteurs qui l’influencent, il est peu utile aux prises de décision et aux actions.

Comment calculer le DSO ?

Comment calculer le dso par la méthode bilancielle ou comptable :

Les analystes financiers ne disposent que de la situation à la fin de l’exercice, et par conséquent utilisent des données générales : chiffre d’affaires TTC et montant des créances clients.
DPM = Comptes clients / CA TTC X 365
(DPM= Délai de Paiement moyen)

Les éléments nécessaires :

La liasse fiscale

Exemple :

A partir des états financiers d’une société A, on obtient les éléments suivants :

CA HT : 2 400 K€
TVA collectée : 470,4
Comptes clients : 472
DPM= 472 / (2400 + 470,4) *365 = 60 jours

Les avantages de cette méthode de calcul du dso :

Le calcul est facile et on peut obtenir les éléments nécessaires à partir des états financiers publiques.

Comment calculer le dso par épuisement du CA :

Cette méthode est utilisée en interne parce qu’on dispose de renseignements plus détaillés que ceux contenus dans la liasse fiscale.

On soustrait successivement les CA TTC mensuels de l’encours et on attribue à chaque CA TTC le nombre de jours du mois concerné. Le dernier calcul se fait avec un solde inférieur au CA TTC et le nombre de jours est proratisé.

Les éléments nécessaires :

• Le solde du compte client
• Le CA TTC des quatre mois précédents votre arrêté de compte

Exemple :

Le solde du compte client à la fin décembre s’élève à 777
Les CA TTC des quatre derniers mois sont détaillés dans le tableau suivant :

Mois CA TTC Jours Explications
Décembre  419  31 On soustrait 419 à 777 et on attribue 31 (nombre de jours de décembre) à 419
Novembre  359  29,9 Le solde obtenu est de 358, il est inférieur au CA de novembre. Par conséquent, on proratise le nombre de jours : 358 X 30 /359
Octobre  359
Septembre 179

 

Les avantages de cette méthode de calcul du dso :

Elle prend en compte la saisonnalité des ventes.

Les autres facteurs qui influent sur le calcul du dso.

• Les mois n’ont pas le même nombre de jours. Théoriquement, on doit vendre davantage dans un mois à 31 jours que dans un mois à 28 jours. Mais il y a des cas où c’est faux: ventes par abonnement ou commandes séquencées (100 unités par mois).
• Les retards de paiement vont se voir attribuer un nombre de jours différent suivant le CA du dernier mois qui entre dans le calcul.
• On ne connaît pas le nombre de jours attribué aux délais de paiement négociés et le nombre de jours attribué aux retards. Par conséquent, on ne pourra pas mesurer directement les effets des actions entreprises (négociation sur les délais accordés aux clients ou actions de recouvrement).

En résumé, les indicateurs utilisés le plus couramment ne sont pas utiles pour agir et mesurer les effets des actions entreprises. Il faut ajouter des mesures complémentaires.

Pour en savoir plus, inscrivez-vous au cours 7 jours pour diagnostiquer les comptes clients. C’est gratuit et vous arrêtez quand vous voulez. En savoir plus.








 

my finance