Mythes et réalités sur les mauvais managers

Votre manager est un mauvais manager : vous en êtes certain ?

Nous savons tous ce qu’est un bon manager.

Un bon manager, c’est cette personne avisée qui nous fait confiance, qui est enthousiasmée par ce que nous faisons. Qui nous confie de nouvelles responsabilités et nous accompagne pour que nous réussissions.  Qui n’hésitera pas à nous proposer pour une promotion à un poste intéressant. Le parfait manager nous fait progresser.

Si nous avons un mauvais manager, nous n’avançons pas. Ce n’est pas plus compliqué que ça.

Combien de bons managers avez-vous rencontrés ?

Combien de parfaits collaborateurs avez-vous rencontrés ? Au moins un : vous !

Confrontez vous à la réalité

Faites ce test

Questions Vous seulement Tout le monde
Votre manager ne vous fait aucun retour.
Il ne vous présente jamais à des personnes importantes.
Il refuse vos demandes d’augmentations, de nouvelles responsabilités ou de promotions, ceci sans explication.
Il ne vous fait jamais confiance.
Vous ne recevez jamais de félicitations.
Il ne vous demande jamais votre avis.
Vous avez des difficultés à le contacter par téléphone ou à lui parler de vive voix.
Il vous laisse seul avec vos problèmes.
Il vous fait souvent des feedbacks négatifs et vous demande sans cesse de vous améliorer.

Si vous êtes dans un des deux extrêmes :

1/ Votre manager se comporte de la même façon avec tout le monde, vous avez réellement un mauvais manager : un bon manager fait progresser ses équipes. Vous ne pourrez pas progresser avec un manager qui ne prête pas attention à vous, ne vous fait pas de retour, ne vous confie pas de nouvelles tâches. Il est temps de chercher un nouveau job mais pas avant d’avoir lu le dernier paragraphe de cet article.

2/ Vous êtes le seul avec qui votre manager a ce comportement, vous êtes en danger. Il est plus que temps de réagir et d’améliorer ce que votre manager vous demande d’améliorer. Si vous quittez votre entreprise, il y a de fortes probabilités que vous retrouviez le même problème dans votre nouveau poste.

3/ Ou alors, vous êtes entre les deux.

Dans certains cas, il agit de même avec tout le monde, dans d’autres cas il semble qu’il n’agit ainsi qu’avec vous.
, vous avez la possibilité d’améliorer la relation avec votre manager. Choisissez les éléments qui vous différencient des autres personnes de votre service.

Adaptez-vous à votre manager :

• Comment s’y prendrait une personne que vous connaissez et qui n’a pas ce problème si elle était à votre place ?
• Etes-vous sur la défensive quand votre manager vous parle ?
• Attachez-vous de l’importance aux mêmes choses que lui ? Par exemple, est-ce que vous communiquez sur les détails alors qu’il attend une vue d’ensemble ? Ou est-ce que vous lui expliquez longuement comment vous vous y êtes pris pour atteindre un résultat, alors que pour lui, seul le résultat compte ?
• Avez-vous des objectifs communs : si son objectif est d’envoyer le reporting à l’heure et si le vôtre est d’envoyer un reporting parfait, il peut y avoir mésentente.
• Faites-vous attention à ce qu’il vous dit de façon à mieux comprendre ses attentes ?
• Posez-vous suffisamment de questions ?
• Proposez-vous des solutions ?
• Acceptez-vous vos erreurs ?
• Vous concentrez-vous sur ce que vous pouvez changer (et non sur le fait que si le service achats vous donnait les informations à temps, vous pourriez être à l’heure dans votre reporting)?
• Avez-vous demandé une augmentation de salaire de façon à mettre toutes les chances de votre côté ?

Vous pouvez apprendre de votre manager

Vous pouvez apprendre de votre manager plus que vous ne pensez, même s’il est mauvais.

Vous le savez déjà

Lorsqu’une équipe a un mauvais manager, les collaborateurs sont démotivés. Ils peuvent se sentir misérables et sont loin d’être aussi performants qu’ils le pourraient. Vous êtes manager ou vous le serez un jour : faites avec vos collaborateurs ce que vous attendez de votre manager.

Vous devez l’apprendre

Si votre manager est en poste, c’est qu’il a une valeur pour l’entreprise : quelle compétence particulière a-t-il pour l’entreprise ? Pouvez-vous en apprendre plus ?

Quels sont ses objectifs ? Si vous ne connaissez pas ses propres objectifs, vous ne pourrez pas travailler avec des objectifs partagés.

Votre manager est un être humain, avec ses qualités et ses défauts et vous ne pouvez pas le changer, mais vous pouvez changer la façon dont vous réagissez.

Un mauvais manager et un bon collaborateur, ça existe, mais plus rarement que vous ne pensez. Le plus souvent, ce sont deux personnes qui ne sont pas sur la même longueur d’onde. Si vous n’êtes pas satisfait de votre relation avec votre manager, changez votre comportement parce que :

– votre manager a une influence sur votre évolution de carrière dans votre entreprise ;

– si vous quittez votre entreprise, et vous le ferez un jour ou l’autre, votre capacité d’adaptation vous donnera plus de choix et par conséquent plus d’opportunités.

Cet article est le deuxième article sur les chefs…disons…pénibles !

  1. Vous avez un horrible chef ? Quelle chance !
  2. Mythes et réalités sur les mauvais managers
my finance