Deux ou trois choses que vous devez savoir sur le bilan comptable

Le bilan, c'est du chinois ?

Le bilan, c’est du chinois pour vous ?

Qu’avez-vous fait de votre bilan comptable quand vous l’avez reçu ? Vous l’avez transmis à votre banquier et vous l’avez archivé pour ne plus y penser ?
Oui, d’accord, c’est incompréhensible pour quelqu’un qui n’en a jamais vu. Mais un bilan comptable doit être tout à fait compréhensible pour un chef d’entreprise averti. Il y a seulement deux ou trois choses que vous devez apprendre. Le reste, vous le savez déjà. On parie ?

L’actif, c’est ce qui appartient à l’entreprise à un moment donné

C’est la première chose que vous devez savoir.

Bon, reprenez votre bilan et regardez les rubriques :

Immobilisations : elles sont constituées par tout ce que vous avez acheté, en sachant dès l’achat que vous allez garder pendant plus d’un an. Non, pas votre agrafeuse, mais plutôt des éléments qui ont un coût significatif (selon le fisc, un coût supérieur à 500 euros).

Stocks : vous le savez aussi, non ?

Créances clients et autres : tout ce que vos clients vous doivent, ainsi que vos autres débiteurs. Ces montants ne sont certes pas encore sur votre compte bancaire mais ils vous appartiennent.

Trésorerie : compte en banque, caisse etc. Il ne manquerait plus que ça : que les montants en banque ne vous appartiennent pas (si votre compte a été bloqué, mmh, il semble que vous ayez un problème). Vous pouvez disposer de cette trésorerie (presque) comme bon vous semble : investir, régler un fournisseur etc.

Le passif, c’est simplement d’où vient l’argent

C’est la deuxième chose que vous devez savoir

Pour financer tout ça, il a fallu que votre entreprise trouve des financements.

Les capitaux propres : ils sont constitués du capital de départ, la somme d’argent que vous et vos associés avez investie dans la société, augmentée des résultats nets de l’entreprise.

Voici la troisième chose que vous devez savoir :

Chaque fois que l’entreprise fait un profit, elle augmente ses capitaux propres (ou son patrimoine); chaque fois que l’entreprise réalise une perte, elle diminue ses capitaux propres (ou son patrimoine).

Les dettes financières : pour financer votre entreprise (et ses actifs), vous avez peut-être emprunté à votre banque.

Les dettes fournisseurs et autres dettes : Chaque fois qu’un de vos créanciers vous accorde un délai de paiement, il vous aide à financer vos actifs. C’est de la trésorerie encore disponible sur votre compte bien que ces montants ne vous appartiennent pas.

Vous voyez, ce n’est pas si compliqué. Et maintenant, il faut que vous compreniez ce que vos créanciers – ou votre banquier – lisent sur votre bilan : c’est à partir de la lecture de votre bilan qu’ils décideront de vous faire confiance ou non, de vous accorder ou non des délais de paiement (fournisseurs) ou un prêt (banquier).

Et maintenant, voici la dernière chose que vous devez savoir :

100% des entreprises en faillite le sont à cause d’un manque de trésorerie.

Alors vous comprenez pourquoi vous ne pouvez pas négliger la structure financière de votre bilan. Vous devez accorder une importance majeure à la confiance que votre entreprise inspire à votre banquier ou à vos créanciers.

Cet article est le premier article d’une mini série sur le bilan :

  1. Bilan comptable : deux ou trois choses que vous devez savoir sur le bilan comptable
  2. Bilan financier : et le bilan financier, c’est important ?
  3. Bilan fonctionnel : le bilan fonctionnel
my finance