Comptabilisation de la TVA et autres difficultés

Businessman and mazeVous avez compris le principe de la comptabilisation des charges et des produits. Mais la TVA n’est pas une charge pour l’entreprise, pas plus qu’un produit. Alors, ça va où ?

Donc, la TVA n’est pas une charge, ni un produit. Attention, les règles ci-dessous s’appliquent uniquement si votre entreprise est soumise à TVA. Faites-vous le confirmer par votre expert-comptable.

La TVA sur les factures fournisseurs

Vous recevez une facture avec de la TVA

La charge est constituée du montant hors taxes de la facture.

Mais vous devez payer le montant TTC à votre fournisseur. Donc les règles vues précédemment s’appliquent : le montant HT en charges et le montant TTC en dettes fournisseurs.

Mais l’écriture n’est pas équilibrée, puisqu’il manque la TVA. Cette TVA, que vous allez payer à votre fournisseur, vous est due par le Trésor Public. Vous augmentez donc votre créance sur le Trésor Public et vous devez débiter le compte TVA sur biens et services.

Exemple : vous avez reçu une facture de 100,00 euros HT avec 19,60 euros de TVA, ce qui fait un montant TTC de 119,60 euros.

Voici l’écriture à passer :

TVA1
Attention, si la facture concerne une immobilisation, vous devez la comptabiliser dans le compte TVA sur immobilisations.

Vous émettez une facture client

Le montant qui constitue un produit pour l’entreprise est le montant HT de votre facture.

Mais le client vous doit le montant TTC. Le montant HT est comptabilisé en produit et le montant TTC est comptabilisé en créance client.

Il manque la TVA. Cette TVA, que vous avez collectée auprès de votre client, est due par vous au Trésor Public. Vous allez augmenter vos dettes auprès du Trésor Public. Il vous faut donc créditer le compte TVA collectée.

Exemple : vous émettez une facture de 250,00 euros HT avec une TVA de 49,00 euros, ce qui fait une facture de 299,00 euros.

Voici l’écriture à passer :

TVA2

Et après ?

Une fois par mois, vous devez faire le bilan de ce que vous devez au Trésor Public et de ce qu’il vous doit.

Dans l’exemple que nous avons pris, l’entreprise a collecté une TVA de 49 euros qui est due au Trésor Public. Mais d’un autre côté l’entreprise a payé 19,6 euros à son fournisseur. Cette TVA lui est due par le Trésor Public.

Il suffit de faire la différence :

TVA3

Et voilà, le tour est joué !

Et si la TVA collectée est supérieure au montant total de la TVA s/ immobilisations et de la TVA s/ autres biens et services ? Dans ce cas, le Trésor Public vous doit de l’argent et ce montant est à reporter sur la prochaine déclaration.
Des remboursements sont possibles dans certains cas, renseignez-vous auprès de votre expert-comptable.

Les salaires et les charges sociales

Si vous devez comptabiliser vous-même les salaires et les charges sociales, demandez à votre expert-comptable de vous préparer les écritures. Puis, avant de les comptabiliser, assurez-vous que vous les comprenez bien : les montants qui vont en charges, les montants qui vont en dettes.

Et les amortissements ?

Les amortissements sont simples à calculer. Il est impératif que vous en compreniez le principe. Demandez aussi à votre expert-comptable de vous préparer des écritures mensuelles et assurez-vous de les comprendre.

Et maintenant, je peux connaître mon résultat ?

Presque.

Une fois que vous avez comptabilisé toutes vos écritures, éditez la balance de votre entreprise à la fin du mois. Vous allez devoir examiner les comptes.

Calculer un résultat provisoire

Votre résultat provisoire à la fin d’un mois donné, depuis le début de l’année, est égal au total de la classe 7 moins le total de la classe 6.

Donc, le résultat provisoire de nos deux petits exemples est :

TVA4

Pourquoi examiner les comptes ?

Il s’agit pour vous d’avoir une idée de votre résultat, pour savoir si vous êtes en train d’atteindre vos objectifs ou pas.

Supposons que notre première facture comptabilisée concerne l’hébergement de votre site internet et qu’elle corresponde à deux mois de facturation : janvier et février. C’est à dire 50 euros par mois. C’est ce que vous avez prévu dans votre compte de résultat prévisionnel.

Et si vous voulez comparer votre compte de résultat prévisionnel et votre compte de résultat réel sans rien modifier, vous allez obtenir cela :

TVA6

Mais ce n’est pas la réalité. La réalité, c’est que vous n’avez eu sur le mois de janvier qu’une charge de 50 €. Vous devez donc la corriger pour obtenir ce résultat :

TVA5

En réalité, votre résultat (dans cet exemple-là) est meilleur que prévu.

Y-a-t-il des charges à surveiller plus particulièrement ?

Oui, les loyers et les assurances sont souvent facturés selon une périodicité trimestrielle (loyers) ou annuelle (assurances), mais il peut y en avoir d’autres (hébergement de site internet, locations diverses etc.).

Comment puis-je faire pour éviter des erreurs ?

Demandez à votre expert-comptable de vous aider et de vérifier vos écritures. Demandez-lui de vous signaler vos erreurs. Remplacez le coût de la tenue de comptabilité par le coût d’un accompagnement et d’un conseil.

my finance