Comprendre le BFR (Besoin en Fond de Roulement) pour être capable de le diminuer

 

Maîtriser le cycle du BFR

La plupart d’entre nous savent ce qu’est un BFR (Besoin en Fond de Roulement). Forcément.

BFR = Actif circulant (Stocks + Créances) – Passif circulant

Mais la raison pour laquelle nous avons du mal à le maîtriser, c’est que nous nous contentons de la formule.
Il faut aussi comprendre le cycle du BFR.

D’abord, l’entreprise fait un profit

Enfin, en principe.
Vous êtes auto-entrepreneur et vous vendez des services. Vos clients vous règlent 1000 euros dès que vous avez émis la facture. Vous avez 1000 euros de profit et 1000 euros sur votre compte en banque.

C’est le meilleur des cas. En réalité, la facture émise en janvier sera réglée fin février. Fin janvier, vous avez réalisé un profit de 1000 euros mais votre compte en banque est vide. La différence, c’est votre BFR.

Le client paiera dans 30 jours

Fin février, votre client vous a réglé, vous avez réalisé un profit depuis le début de l’année de 1000 euros et vous avez un montant de 1000 euros en banque. Pas de différence entre le profit et la trésorerie : votre BFR est nul.

Maintenant faites ce schéma pour un fournisseur de services.
Puis faites ce schéma pour un fournisseur de marchandises en incluant le stock.

Le BFR d’une entreprise est plus complexe

Une entreprise a de multiples clients et fournisseurs, des salariés, des dettes envers les organismes sociaux et l’Etat. Elle peut aussi attendre le règlement d’une indemnité d’assurance, ou le résultat d’un procès intenté par un client ou par un salarié.

Analysez le BFR de votre entreprise :

Le BFR d’exploitation

Le BFR d’exploitation est lié directement à l’exploitation, ou au métier de l’entreprise. Il comprend donc :
l’actif circulant : le stock et les créances d’exploitation (créances clients et autres créances liées à l’activité normale de l’entreprise) ;
le passif circulant : les dettes fournisseurs d’exploitation (les dettes des fournisseurs d’immobilisations sont exclues), les dettes sociales et fiscales.

Chaque jour, l’entreprise reçoit des règlements clients, ce qui diminue son BFR. Chaque jour, l’entreprise émet des factures clients, ce qui augmente son BFR. Le montant du BFR peut varier mais il existe de façon permanente.

Le BFR hors exploitation

Il peut être lié à des activités exceptionnelles (cession d’une immobilisation, indemnité d’un sinistre) ou aux investissements (dettes de fournisseurs d’immobilisation). Il est volatile et parfois presque inexistant. Il doit être traité de façon différente parce que les problématiques seront différentes à chaque fois.

Comment déterminer son BFR

Votre entreprise construit un compte de résultat et un bilan mensuels

Vous savez le calculer et l’analyser. Descendez dans le détail de chaque compte et séparez le BFR exploitation du BFR hors exploitation.

Votre entreprise construit un compte de résultat et un bilan annuels

Veillez à ce que les écritures soient enregistrées en temps réel et une fois par mois éditez votre balance, de préférence le dernier jour du mois. Les comptes de la classe 4 sont à jour, vous pouvez donc calculer vos dettes d’exploitation et vos créances d’exploitation. Calculez également vos dettes hors exploitation et vos créances hors exploitation.
Vous n’avez pas le stock. Vous pouvez néanmoins calculer votre stock théorique à partir de la formule :

Stock final = Stock initial + Achats – Coût des ventes.

Les achats sont en classe 60.
Le coût des ventes peut être plus délicat à calculer. Des statistiques existent peut-être dans votre entreprise, utilisez-les. Sinon, calculez un pourcentage moyen à partir du bilan de l’année précédente.

Coût des ventes = Achats de l’année +/- Variation des stocks.
Coût de ventes en % = Coût des ventes / CA

Lorsque vous avez les éléments, vous pouvez mesurer l’impact d’une diminution des délais de paiement  ou diagnostiquer vos comptes clients .

 

my finance