Ce que vous devez savoir sur les salaires et charges sociales

© Marc Roche - Fotolia.com

Nous allons calculer les coûts des rémunérations pour vous et vos salariés. Suivant le statut que vous allez choisir, vous serez soumis à l’un de ces 3 régimes :

– Vous êtes travailleur indépendant ou gérant majoritaire de SARL
– Vous êtes gérant minoritaire de SARL : vous avez le statut de salarié
– Vous êtes président de SA ou SAS, vous avez le statut assimilé salarié (le même que ci-dessus, l’assurance chômage en moins).

 

La rémunération du travailleur indépendant ou du gérant majoritaire de SARL

Votre entreprise devra payer environ 45% de votre rémunération au titre des cotisations sociales (assurance maladie, retraite, prévoyance etc…)

Exemple : un gérant majoritaire de SARL prévoit de prélever au titre de sa rémunération 2000 euros par mois. Il devra régler 2000 X 45% soit 900 euros au titre des différentes organismes sociaux (assurance maladie, retraite, prévoyance etc….).

Par conséquent, le coût total de sa rémunération sera de 2900 euros :

 

Rémunération 2000
Charges sociales 900
Total 2900

 

La rémunération des salariés

Les salariés reçoivent une rémunération dite brute parce qu’ils cotisent sur ce montant au titre des cotisations salariales.

Ainsi, si vous négociez de payer votre salarié 2 000 euros, il devra verser environ 20% de ce montant aux organismes sociaux (URSSAF, Pole Emploi, retraite etc…) soit environ 400 euros. Son salaire net sera donc de 1 600 euros.

En plus de ces cotisations payées par le salarié , vous allez devoir verser aux organismes sociaux 45% du salaire brut soit 900 euros.

 

Rémunération 2000
Charges sociales 900
Total 2900

 

Votre travail d’aujourd’hui

De combien avez-vous besoin pour vivre ? Soyez réaliste ! Si vous êtes jeune, célibataire et si vous habitez chez vos parents, ça ne durera pas toujours. Il vous faut trouver un chiffre qui vous permette une vie raisonnable.

Faites des simulations : calculez les charges sociales, le coût total de votre rémunération, ainsi que la rémunération nette que vous allez percevoir, vous ou vos salariés.

Lors de la prochaine leçon, je vous apprendrai à calculer une autre ligne du compte de résultat prévisionnel : la dotation aux amortissements.

PS Ce cours fait partie d’un cours gratuit sur le point mort et le seuil de rentabilité. Inscrivez-vous ici.