Ce que Vil Coyote peut vous apprendre sur la création d’entreprise.

Paria Canyon, Arizona

Vil Coyote est ingénieux, rêveur et drôle.

Certes, mais qui gagne toujours ? Bip Bip !
Alors, en plus d’être ingénieux, rêveur et drôle, il y a un certain nombre de choses que vous devriez faire ou ne pas faire.

1. Vouloir balancer un caillou d’une tonne sur Bip Bip, c’est courir le risque de prendre un caillou d’une tonne sur le museau.

Les investissements lourds ont du sens dans un environnement stable. Ce n’est pas le cas aujourd’hui: les choses changent vite. Par conséquent, il faut investir dans une option qui donne la possibilité de continuer mais pas l’obligation. Investir beaucoup crée une obligation de continuer pour rentabiliser la somme investie.

2. Bip Bip doit rester sur la route, mais Vil Coyote sait qu’il peut se trouver ailleurs pour lancer son piège.

Règle N°5 de Chuck Jones : Bip Bip doit rester sur la route, pour la seule raison qu’il est un road runner.
Les entreprises peuvent faire des mouvements d’un secteur à un autre : Apple s’est lancé dans la musique (Itunes) et Google dans la téléphonie (Android). Par conséquent, soyez créatif, vos compétences peuvent peut-être être employées dans un secteur auquel vous ne pensez pas.

3. Vil Coyote travaille fanatiquement sur une solution. Il devrait s’occuper fanatiquement d’attraper cette bestiole de malheur.

Il est inutile de passer un temps infini sur une solution, ce qui compte c’est de résoudre le problème du client. C’est aussi la façon dont le client vit l’expérience. Si vous avez déjà appelé votre opérateur de téléphonie pour résoudre un problème, si vous avez été confronté à un robot (veuillez taper votre numéro client) et à 10 interlocuteurs différents qui vous donnent une solution différente à chaque fois, vous comprenez ce que je veux dire : bien que vous ayez beaucoup de gens au téléphone, vous avez l’impression de perdre votre temps.

4. Bip Bip court à la vitesse du son.

Il faut aller vite parce que si l’idée est bonne, les concurrents vont vite arriver.

5. Vil Coyote est un fidèle client de ACME, champion toutes catégories des produits défaillants.

Dans votre business plan, vous affirmez livrer des produits de qualité? Alors, dans vos achats, soyez cohérent : si vous achetez le moins cher possible, vous ne tiendrez pas votre promesse de qualité et vous le paierez un jour ou l’autre.

6. Il n’y a jamais de dialogue entre Vil Coyote et Bip Bip à l’exception du célèbre bip bip et des pancartes.

Ce n’est pas en restant dans votre coin que vous comprendrez les besoins de vos clients. Il faut commencer une conversation avec eux.
Il faut aussi créer des relations de confiance pour que votre client continue d’avoir envie de travailler avec vous.

7. Et si Vil Coyote commençait par envoyer un petit caillou sur la tête d’un road runner ?

Commencez par un pilote, trouvez un client, expérimentez, répétez, apprenez. Soyez prêt à faire des changements de cap ou de vitesse. A chaque fois que votre solution est stable, allez plus loin.

my finance